Aide-ménagère pour la satisfaction de garder une maison propre

L’aide ménagère à domicile est une professionnelle tant recherchée surtout par les personnes âgées et les familles ayant des enfants. Décidément, chacun aura ses raisons pour demander les services d’une femme de ménage, et ça sera soit par nécessité soit pour des exigences de confort. L’aide ménagère à domicile prodigue ses services à des personnes âgées dont l’état de dépendance ne leur permet ni de faire face, ni de procéder aux tâches d’hygiène et d’entretien de leur lieu de séjour. Plus qu’une femme de ménage, l’aide ménagère assure l’entretien d’un contact et une ouverture sur le monde pour les personnes âgées isolées.

Missions de l’aide ménagère à domicile

L’aide ménagère à domicile effectue des tâches d’entretien pour garder une maison propre, aide à préparer des repas et faire des courses et effectue principalement des travaux d’entretien :

  • du logement : meubles, sols et surfaces, tapis, dépoussiérage…,
  • de la vaisselle et de tous les ustensiles et appareils de cuisine et/ou de stockage de l’alimentation,
  • des vêtements et sous-vêtements…
  • effectuer des démarches administratives

Qualités de l’aide-ménagère

Elle doit principalement faire preuve de :

  • disponibilité,
  • efficacité,
  • rigueur,
  • et doit aussi être chaleureuse avec les personnes âgées et isolées.

Nb : Les services d’aide-ménagère sont obtenus dans le cadre de l’aide sociale ou par la caisse de retraite de la personne concernée.

Conditions d’attribution

Pour en bénéficier, par l’aide sociale, il faut :

           –  être âgé d’au moins 65 ans ou 60 ans en cas d’inaptitude au travail ;

           –  être dans un état qui nécessite une aide matérielle pour être maintenu à domicile ;

           –  avoir des revenus qui ne dépassent pas :

           –  7635,53 €/an s’il s’agit d’une personne seule ;

           –  13374,16 €/an s’il s’agit d’un couple.

Mais si la personne dispose de revenus supérieurs à ceux-là, sa caisse de retraite de base la sécurité sociale peut se charger de la rémunération de l’aide domestique à domicile. Les conditions d’attribution varient d’une caisse à l’autre. La caisse de retraite des salariés prend en compte tous les revenus sauf l’allocation logement, par exemple les pensions liées à des titres honorifiques, la retraite du combattant, et les aides perçues par le conjoint telles que :

  • l’allocation spéciale,
  • l’allocation d’aide sociale,
  • la majoration pour tierce personne,
  • l’allocation compensatrice pour tierce personne versée aux handicapés,
  • l’Allocation Personnalisée d’Autonomie.

Coût d’une aide Domestique ?

Bien que l’aide domestique soit subventionné par l’aide sociale ou la caisse de retraite, la participation de la personne concernée est exigée. Mais cette participation varie selon les communes. Pour les personnes âgées de plus de 70 ans, ayant employé une personne de leur choix, elles peuvent faire appel à l’URSSAF (Union de Recouvrement des cotisations de Sécurité Sociale et d’Allocations Familiales) afin de l’exonérer des charges patronales. Une allocation en espèce peut aussi être accordée s’il n’existe pas de Centre Communal d’Action Sociale dans la ville, ou si la personne exige le choix individuel de l’aide-ménagère et dans ce cas, 60% du coût des heures accordées peuvent lui être versés.