Quels sont les équipements de téléassistance pour séniors ?

Seules chez elles, les personnes âgées ne sont pas à l’abri d’un risque de chute, ou de tout autre problème de santé. C’est pour leur venir en aide dans les meilleurs délais que les diverses formes de téléassistance, dotées d’équipements spécifiques, peuvent être installées au domicile.

Les dispositifs classiques

Pour être opérationnelle, la téléassistance suppose l’installation, au domicile du senior, d’un équipement spécifique. Il se compose d’abord d’un boîtier, relié au centre de secours. Ce dispositif, qui fait office de transmetteur, est relié au réseau téléphonique et équipé d’un haut-parleur. Les opérateurs peuvent ainsi entrer en communication avec la personne.

Par ailleurs, le senior dispose d’un émetteur radio, destiné à transmettre à la plateforme le signal de secours. Il se présente sous la forme d’un bracelet ou d’un collier, munis d’un bouton d’alarme facilement accessible.

En cas de problème, il suffit d’appuyer sur le bouton. Cette pression déclenche un signal d’alerte, aussitôt transmis, par le biais du boîtier, au centre de secours. Un opérateur entre alors en communication avec le senior et s’efforce de mesurer le degré d’urgence de la situation.

En cas de besoin, il se met en relation avec la famille ou les personnes concernées. Il peut aussi appeler les services d’urgence. C’est notamment le cas si, après avoir donné l’alerte, la personne ne répond pas ou ne donne pas signe de vie.

Cette assistance personne âgée, disponible en permanence, de jour comme de nuit, rassure le senior aussi bien que ses proches. Elle suppose, cependant, que l’émetteur soit constamment porté par la personne, de manière à être toujours accessible. C’est pourquoi les modèles d’émetteurs, ressemblant à des bijoux fantaisie, se font de plus en plus discrets.

Un système encore plus innovant

Avec l’âge, les risques de chute sont accrus, notamment si la personne sort de chez elle. C’est pourquoi un nouveau dispositif d’assistance aux seniors a été mis au point. Son fonctionnement est fondé sur la géolocalisation.

Le grand avantage de ce système est qu’il peut être utilisé à l’extérieur. À l’équipement de base, composé du boîtier et du médaillon d’appel, s’ajoute un téléphone mobile géolocalisé.

Si la personne se trouve en dehors de chez elle et rencontre un problème, elle doit presser le bouton d’appel de son bracelet ou de son collier d’alarme. Le signal transmis aboutit à la centrale d’écoute, comme dans le dispositif classique.

L’opérateur peut savoir où se trouve la personne grâce aux données de géolocalisation qui lui sont transmises. Si besoin est, il peut envoyer des secours sur place. Ce dispositif sécurise les trajets de la personne âgée, qui sort de chez elle l’esprit plus tranquille. Un tel dispositif est donc un gage d’autonomie pour les seniors.

Un dispositif intelligent

La vieillesse s’accompagne souvent de son lot de malaises et de problèmes de santé. C’est ainsi qu’une personne âgée n’est pas toujours capable d’accomplir le geste simple qui consiste à appuyer sur le bouton d’appel de son médaillon d’alarme.

À la suite d’une chute, par exemple, elle peut perdre connaissance ou avoir du mal à rassembler ses esprits. Dans ce cas, l’intégration d’un détecteur de chute au bracelet d’alarme permet de donner l’alerte auprès du centre de secours.

Un autre système, encore plus perfectionné, peut être installé au domicile de la personne âgée. Il se compose de détecteurs qui, par un dispositif sans fil, sont reliés au boîtier. Installés dans tout le logement, ils analysent le comportement et les déplacements de la personne.

Dès que ces détecteurs repèrent une situation semblant différer des activités habituelles du senior, ils donnent l’alerte au central. Ainsi, la personne est surveillée, où qu’elle se trouve dans son logement. Et le signal d’alarme sera déclenché, même si elle ne peut pas appuyer sur le bouton d’appel.

Ainsi, ce système intelligent renforce la sécurité de la personne âgée, qui n’est même plus obligée de porter en permanence un médaillon d’appel.

Les autres dispositifs d’assistance

Il existe encore d’autres solutions pour venir en aide aux personnes âgées à domicile. Elles peuvent ainsi, si elles le souhaitent, faire installer un dispositif de visio-assistance.

En plus du boîtier et du médaillon d’appel, le technicien installe, chez la personne âgée, une webcam, qui peut être reliée à un téléviseur. Si l’ordinateur, la tablette ou le smartphone sont équipés d’une webcam, d’un haut-parleur et d’un micro, ils peuvent être utilisés dans le cadre de ce système.

Cependant, l’existence d’une ligne de téléphone fixe ou la connexion à Internet sont requises. Comme son nom le laisse supposer, la visio-assistance permet de communiquer, non seulement par le son, mais aussi par l’image, avec les opérateurs de la plateforme d’assistance.

Ce système leur permet ainsi de mieux apprécier la situation dans laquelle se trouve la personne âgée. Cependant, certains peuvent être gênés par l’immixtion dans la vie privée qu’induit un tel dispositif.

Enfin, les personnes qui le souhaitent peuvent bénéficier d’un service d’assistance médicalisée. Il fonctionne de la même manière que les systèmes classiques, avec un boîtier et un bracelet, ou un collier, pourvus d’un bouton d’appel.

Mais cette forme d’assistance est davantage orientée vers un suivi médical régulier de la personne âgée. Les opérateurs reçoivent une formation adaptée, qui les conduit à poser les bonnes questions et à déceler les troubles de santé dont peut souffrir la personne.

S’il l’estime nécessaire, l’opérateur peut transférer l’appel vers le médecin de la plateforme ou les services d’urgence. Il peut disposer d’un dossier médical, qui lui permet de mieux accompagner la personne. Les indications qu’il contient sont de nature à mieux le guider dans son évaluation de la situation.

Même si une partie des frais liés à l’assistance médicalisée peut être prise en charge par l’Assurance maladie et surtout les mutuelles, un tel service est néanmoins plus onéreux que les autres dispositifs.