La prise en charge d’un lit médicalisé

Un lit médicalisé est un accessoire prioritaire pour des personnes qui font l’objet d’une prescription médicale. Il peut s’agir d’un patient souffrant de mobilité réduite ou de personnes âgées qui dépendent de leur fonction. La location d’un lit médicalisé et le remboursement de la sécurité sociale sont une position qui demande une explication plus détaillée. Cette démarche est d’autant plus importante, vu qu’en cette situation particulière, de nombreux patients souhaitent poursuivre leur soin à domicile.

La responsabilité face au malade

Comment un patient obtient-il un lit médicalisé ? Pour être clair, c’est la décision du médecin traitant qui fait sens. En effet, vous n’avez pas l’autorisation requise pour statuer sur le fait qu’une personne puisse obtenir un lit spécial. Selon les prescriptions du docteur, si un lit médical est conseillé, il est du devoir de la famille responsable du patient de faire le nécessaire pour trouver cet accessoire de soin. De plus, tout n’est pas question de dépense supplémentaire.

Quelquefois, le manque d’informations fiables sur le remboursement par la sécurité sociale de la location d’un lit médicalisé peut induire en erreur. Cependant, l’obtention de la prise en charge du matériel médicalisé sera plus facile si vous êtes en accord avec les règlements de votre mutuelle, plus d’infos : cliquez ici.

Les équipements médicaux à domicile sont diversifiés, et il est très important de connaître lesquels seront recouverts par votre sécurité sociale. Ces équipements peuvent être utiles pour une courte ou longue durée. Pour une utilisation à long terme, il est essentiel de se demander s’il faut complètement acheter le matériel ou continuer à le louer.

Acheter ou louer ?

La perte d’autonomie pour certains malades a fortement besoin d’une assistance matérielle, souvent caractérisée par l’achat ou la location d’un lit médicalisé. Lorsqu’un alitement est prescrit, il se peut que le traitement se poursuive à domicile. Dans ce cas, le médecin doit se mettre d’accord sur la durée des soins et l’issue possible à la fin de l’assistance médicale.

Dans la meilleure des situations, la location est une bonne initiative pour la famille, car dès que le patient sera sur pied, elle pourra rendre le matériel. Cette alternative est surtout réservée pour une durée déterminée de thérapie. Dans le cas contraire, comment se préparer à l’achat ? Pour les personnes âgées, ou personnes dépendantes de cette technologie, la location d’un lit médicalisé et le remboursement de la sécurité sociale sont source de polémique.

En général, si l’utilité de l’accessoire dépasse les 17 mois, envisager l’achat est une option avisée. Seulement, il est indispensable de consulter votre sécurité sociale pour obtenir les détails possibles de restitution des dépenses liées à l’achat. Dans ces conditions, voyez les astuces pour choisir un lit qui conviendra parfaitement à votre parent.

Le choix du lit

La technologie médicale a prévu plusieurs types de lits en fonction de la pathologie du patient. Il ne faut pas trop se soucier de la location d’un lit médicalisé et le remboursement de la sécurité sociale avant d’avoir fait son choix. La première chose à faire, c’est de se renseigner directement auprès du médecin ou du prestataire médical qui fournit les services de vente-location. En effet, vous pouvez faire votre sélection parmi deux grands types de lits. Le lit standard possède un panneau de tête de lit et de pieds de lit. Il est surtout utilisé pour la convalescence, après être sorti d’une intervention chirurgicale.

Le lit complexe est accompagné de différents accessoires supplémentaires selon l’état du patient. Il respecte la sécurité et le confort du malade. Les barrières, la potence, les équipements adaptés comme la lumière, des boutons, la table et bien d’autres sont des éléments indispensables à l’accompagnement périodique des personnes dans le besoin. Entre autres, il existe des lits médicalisés spéciaux pour des personnes désorientées, pour des personnes dépassant les 120 kg, mais aussi des lits doubles.

Les modalités de recouvrement

Bénéficier d’un lit médicalisé améliore le quotidien du patient. Souvent, la location d’un lit médicalisé et le remboursement de la sécurité sociale se font par ordre du médecin et par un apport de pièces justificatives. La famille du malade, afin de jouir d’un recouvrement, doit disposer de la prescription du médecin et de son avis. Pour une location uniquement, l’assurance maladie rembourse et prend en charge les frais à hauteur de 65 % de la dépense. Néanmoins, si le sujet est exempt du ticket modérateur, il peut être recouvert jusqu’à 100 %, ou sinon, c’est la mutuelle qui finance l’écart.

Dans la mesure où l’achat est indispensable, le représentant du citoyen à soigner doit se munir d’une facture acquittée, avec l’ordonnance du docteur, ainsi que l’attestation d’une bonne sécurité sociale à jour. Il est toujours bien vu, si vous envoyez à l’avance, un devis des initiatives d’achat de lit médicalisé afin de savoir jusqu’où va le montant du remboursement. Quelquefois, le recouvrement d’un achat se base sur une prime forfaitaire et le reste sera à charge du propriétaire, de l’assurance maladie ou de la mutuelle.