Guide sur le matériel nécessaire en ambulance

Avant de se demander à quoi ressemble une ambulance, il est important de comprendre son utilité et tout le matériel médical. Voici un petit guide pour vous aider à en savoir un plus sur le matériel ambulancier.

L’ambulance : qu’est-ce que c’est ?

 L’ambulance est un véhicule de premiers secours qui doit répondre à des normes très détaillées, définies au niveau régional, national et européen. Ces normes sont constamment mises à jour et visent à optimiser le processus de transport et de premiers secours. Cela doit toujours se faire dans les meilleures conditions de sécurité possibles. La norme de référence nationale qui définit et réglemente le type d’ambulance est le « Règlement technique et administratif des ambulances ». Ce décret distingue deux catégories précises d’ambulances. Il y a l’ambulance de type A pour le transport de patients, équipée pour le transport de patients sans gravité, qui est à son tour divisée en A1 (adaptée au transport d’un seul patient) et A2 (adaptée au transport d’un ou plusieurs patients sur un brancard), le type B (ambulance pour les premiers soins, le service d’urgence et le transport, le traitement de base et la surveillance des patients graves) et le type C (unité mobile de soins intensifs, pour le traitement avancé, le transport et la surveillance des patients graves).

En fait, les ambulances en question doivent être conformes au règlement européen de sécurité, PrRN 1789 « Règlement sur les véhicules médicaux et leurs équipements – ambulances ». Ce document détaille minutieusement l’aspect d’une ambulance et spécifie les exigences relatives à la conception, aux méthodes d’essai, aux performances et aux équipements des ambulances utilisées pour le transport et le traitement des patients. Chacune de ces ambulances comporte un compartiment conducteur, qui est occupé par le conducteur (et un éventuel passager), et un compartiment arrière qui doit être occupé par l’infirmière et le patient. Rendez-vous sur un site spécialisé pour plus d’info sur le matériel ambulancier.

De quel équipement doit disposer une ambulance ?

Dans chaque type d’ambulance, on trouve plusieurs matériels médicalisés : des extincteurs, des torches, des dispositifs de secours acoustiques et lumineux, des équipements de protection individuelle (EPI) tels que des gants, des masques et des lunettes, un aspirateur, un brancard et de l’oxygène. En outre, ces ambulances doivent être équipées de dispositifs efficaces de gestion des voies respiratoires (ballon auto-déployable et masques à oxygène de différentes tailles). De même, il faut disposer du matériel nécessaire à la prise en charge du patient traumatisé (planche dorsale, civière à godets ou à écopes et diverses sangles d’immobilisation). Tous ces éléments doivent être certifiés et doivent être conformes aux règles de sécurité européennes. En plus de cet équipement, chaque ambulance peut contenir d’autres accessoires, qui peuvent être décidés au niveau régional.

La pièce d’équipement la plus importante d’une ambulance est sans aucun doute le brancard auto-chargeur, un dispositif médical conçu pour le transport d’urgence. Il est doté de 4 pieds et de roues agiles pour un accès facile à l’endroit où se trouve le patient. En principe, il a deux positions possibles (une en hauteur et une « au sol »). Les plus performants disposent également de positions intermédiaires pour faciliter la tâche des soignants. Le brancard doit avoir aussi un dossier réglable permettant d’atteindre toutes les positions (orthostatique et semi-assise). La plate-forme aux pieds du patient peut également être relevée pour permettre un positionnement Trendellemburg. En termes de sécurité, les barrières latérales doivent être présentes pour immobiliser le patient et prévenir les chutes. Il existe également des ceintures de sécurité qui retiennent 5 points du corps et sauvent le patient en cas de freinage ou d’accélération soudaine.

A quoi ressemble une ambulance : voici les types d’ambulances

L’ambulance de transport (type B) est utilisée pour transporter au moins une personne infirme sur un brancard. Cette ambulance (qui ne peut être utilisée lors d’événements ou de démonstrations) ne comprend que l’équipement de base mentionné ci-dessus, car aucune évolution négative n’est attendue dans l’état clinique de la personne malade. Ces ambulances de transport peuvent également être équipées de thermoculteurs pour transporter, par exemple, un enfant d’un hôpital à un autre.

L’ambulance de secours (type A), quant à elle, outre l’instrumentation de base des ambulances de transport, est équipée de tout le matériel nécessaire au contrôle des fonctions vitales des patients : défibrillateur, ventilateur pulmonaire, moniteur multiparamétrique, canules nasopharyngées, masques d’oxygénothérapie, matériel pour l’administration de fluides (aiguilles de canules, déflecteurs et solutions physiologiques, glucosate, électrolytes et plasma-expanseurs).

En outre, il existe un certain nombre de matériels ad hoc divisés par catégorie de traitement (amputations, brûlures, accouchement extrahospitalier), ce qui permet au personnel de faire face à différents types d’urgence avec du matériel prêt à l’emploi. Chaque ambulance dispose également d’un sac à dos contenant tout le matériel qui peut être utilisé rapidement sur la route ou au domicile du patient. D’une manière générale, il se compose de : aiguilles, canules, perfusions, masques faciaux, flacon auto-expansible, gaze, bandages, désinfectants, colliers cervicaux, thermomètre, glucomètre, sphygmomanomètre et tensiomètre.

Ambulance avec ou sans médecin à bord : quelle importance ?   

Selon la législation en vigueur, lors d’opérations de secours publiques, l’équipage de l’ambulance ne doit être composé que de trois personnes : le conducteur, le secouriste et l’infirmier. La présence d’un médecin n’est pas obligatoire (décret présidentiel n° 270 du 28 juillet 2000), et elle est strictement liée au code de gravité attribué à l’urgence. Dans ce cas, le médecin peut décider de monter dans l’ambulance ou de laisser l’infirmière s’en charger. Dans ce cas, il peut également décider de se rendre sur les lieux de l’urgence dans une voiture médicale.

L’équipage d’une ambulance privée doit également être composé des mêmes personnes. Si l’état initial du patient est stable et ne suscite pas d’inquiétude, l’infirmière s’occupe du transport de manière autonome. Si, en revanche, l’ambulance transporte un patient dans un état plus grave, elle arrivera avec à son bord un médecin spécialisé dans l’anesthésie et la réanimation. La seule différence entre une ambulance publique et une ambulance privée est la présence du médecin à bord. Dans le cas d’une ambulance publique, le médecin peut arriver sur les lieux en temps réel, alors que dans le cas d’une ambulance privée, des dispositions doivent être prises avant le départ de l’ambulance.

A quoi ressemble une ambulance privée

De nombreuses personnes s’interrogent sur la différence entre une ambulance publique et une ambulance privée. D’un point de vue pratique (à quoi ressemble une ambulance, comment elle est équipée, comment elle est pilotée), il n’y a aucune différence. La seule différence est d’ordre économique : une ambulance publique est payée par le système de santé national, tandis qu’une ambulance privée est payée par le citoyen ou l’entreprise privée qui la contacte. Si vous vous demandez à quoi ressemble une ambulance privée, la réponse est simple : elle est identique à une ambulance publique.

En effet, lorsqu’une ambulance privée est appelée, l’équipe élabore une stratégie pour prendre en charge la personne malade (ou infirme) en fonction de ses besoins critiques. Sur les trajets de longue distance, même si le patient ne présente pas de problème médical nécessitant des soins intensifs, l’ambulance privée fournit presque toujours une infirmière, car, surtout sur les longs trajets, il est préférable d’avoir à bord une personne capable de gérer les situations d’urgence. Dans d’autres cas, la présence d’un médecin est convenue, qui peut être soit un généraliste, soit un spécialiste (les plus populaires sont les anesthésistes réanimateurs).

Si, en revanche, le patient ne nécessite pas de figures médicales (comme dans le cas de fractures ou d’articulations), il sera pris en charge par un simple secouriste. Dans le cas de transferts sur de longues distances, le service d’ambulances privées permet donc de convenir des meilleures conditions de transport en fonction des conditions contingentes de la personne transportée. Les coûts peuvent varier en fonction du type d’ambulance choisi, du kilométrage et de l’équipage choisi.